À propos

En octobre 2014, un groupe de personnalités suisses favorables à l’ouverture dans notre pays, d’un débat européen large et responsable, a lancé l’Appel « La Suisse en Europe ».

Cet Appel invite les citoyens suisses à participer à un débat apaisé, serein et objectif sur l’Europe, afin d’offrir à la Suisse une vision doublée d’une politique cohérente, axée sur le long terme, qui permettra au pays de faire valoir ses valeurs et ses intérêts dans l’environnement européen.

 

Objectifs

État des lieux

Au fil des ans, nos relations avec l’U.E. se sont

  • étendues géographiquement, parce que l’U.E. est passée de 12 à 28 membres depuis 1992 ;
  • élargies, parce que les champs de coopération, en augmentation constante, dépassent maintenant largement le cadre des accords commerciaux originels ;
  • densifiées, parce que nous avons évolué en symbiose avec l’approfondissement des domaines de coopération poursuivis par l’U.E

 

Conséquences

Deux conséquences essentielles découlent de cette évolution

  • la Suisse est aujourd’hui davantage intégrée à l’U.E. que plusieurs de ses membres ;
  • les synergies d’intérêt et de solidarité qui se sont tissées doivent encourager les deux partenaires à respecter leurs engagements et à coopérer intelligemment.

 

Conclusion

Malheureusement, l’opinion publique suisse perçoit mal cette situation car l’éclairage superficiel que lui en donnent les média se polarise avant tout sur les imperfections et les échecs de l’U.E., rarement sur ses succès et les efforts entrepris pour parachever sa construction encore imparfaite et surmonter ses faiblesses.

Dans ce contexte, une Association a été créée en décembre 2014 à l’enseigne de l’Appel dont elle porte le nom. A l’initiative de son Comité, elle entend occuper l’espace public par une multitude d’actions visant notamment à corriger la représentation de l’U.E. pour en donner une image plus complète et objective.

Il s’agit notamment :

  • de mettre en lumière les dangers de marginalisation, voire d’isolement et de perte de bien-être, que peut engendrer la remise en cause des principes sur lesquels repose notre coopération avec l’U.E. ;
  • de manifester notre intérêt pour que l’U.E. finalise sa construction. Il est en effet toujours plus aisé de négocier avec un partenaire solide qu’avec un partenaire fragilisé ;
  • de mettre en évidence les effets dévastateurs qu’une implosion de l’€uro, voire de l’U.E., ferait courir à l’économie mondiale. Dans un tel cas de figure, les rapports de force se substituant à la règle de droit, la Suisse – petit pays riche mais isolé – serait particulièrement vulnérable ;
  • de montrer que notre continent ne peut prétendre jouer un rôle politique en adéquation avec sa force économique que si l’U.E. parle d’une seule voix. En définitive, c’est la sauvegarde de nos valeurs mais aussi de notre prospérité qui est en jeu.

 

QUI SOMMES-NOUS ?

L’Appel « La Suisse en Europe » répond à un constat : celui d’une forme d’autisme de larges segments des institutions et corps intermédiaires de notre démocratie représentative. Face à une problématique pouvant conditionner l’avenir de la Suisse, leur attitude relève généralement de l’esquive.

C’est pourquoi, les auteurs de l’Appel, des personnalités représentant un spectre étendu de la société civile, issues en outre des quatre régions linguistiques, ont résolu de s’engager. Elles considèrent que l’Association doit offrir un cadre privilégié de réflexion et de promotion du débat sur l’avenir des relations entre la Suisse et l’Union Européenne. A cet effet, il lui appartient d’identifier et de valoriser les composantes d’une confrontation démocratique rigoureuse, conditions essentielles à la préservation des valeurs et des intérêts de notre pays. Cette démarche est confortée par l’écho suscité dans l’opinion par l’Appel, entendu et signé par près de 3.000 personnes à ce jour.